• Pour compléter la partie étude de la langue de mes collégiens, ils auront chacun un cahier de vocabulaire et un cahier de rédactions. Mon choix s'est porté sur ces 2 collections :

    Le vocabulaire par les exercices de chez Bordas :

    Vocabulaire et rédactions 6° et 3°Vocabulaire et rédactions 6° et 3°

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    (ce sont les éditions des anciens programmes, au passage j'ai pris les livrets pour les 4 années du collège pour rester cohérente dans la façon de faire et la progression)

    Rédaction - Réussir au collège de chez Hachette :

    Vocabulaire et rédactions 6° et 3°Vocabulaire et rédactions 6° et 3°

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ces rédactions seront accompagnées (du moins en début d'année) et devront respecter la forme attendue par l'EN afin de se rôder à l'exercice et de préparer le brevet (pour mon  Grand). Elles seront donc beaucoup moins libres que celles proposées dans le cahier d'écrivain, dont le but est de développer le plaisir d'écrire.

    Myhal


    votre commentaire
  • Dès nos débuts en l'instruction en famille, j'ai introduit les dictées quotidiennes. Des dictées de sons pour la Puce alors en CP et de phrases pour mon Grand alors en CM1... au début, il y a eu quelques grincements de dents de sa part, mais très vite, les bénéfices ont été flagrants et c'est maintenant un exercice apprécié avec souvent des crises de fou-rire.

    Nous procédons toujours de la même façon : la dictée est faite au tableau, je demande alors d'oraliser la réflexion (dire se qui se passe dans sa tête), au besoin, je donne quelques indications pour corriger les erreurs. Ensuite, nous passons à l'analyse grammaticale et l'analyse logique (à l'oral). Enfin, la dictée est recopiée au propre (sans les erreurs) avec le plus souvent l'analyse logique (et éventuellement la nature des mots qui ont posé problème). Puis c'est au tour du deuxième. Comme les dictées sont courtes (deux à trois lignes pour mon Grand en 3°), c'est assez rapide : en 15 à 20 minutes la "séance dictées" est bouclée pour les 2 grands.

    Pour le collège, je tire principalement les dictées de cet ouvrage :

    Dictées collèges

    Mais ce peut-être aussi le résumé d'un livre lu (ou un passage). Le Paragraphe est alors découpé en plusieurs "morceaux" afin de rester un exercice court et quotidien ^^.

    Myhal


    votre commentaire
  • Voici un support commun pour mes deux collégiens puisqu'il couvre les 4 années du collège :

    Nouvelle grammaire du collège - Magnard 2007

    Je souhaitais un ouvrage suffisamment consistant pour que la Puce qui est rodée y trouve son compte sans avoir (trop) l'impression d'une énième répétition et pour que mon Grand puisse "boucher" les trous laisser par ses 2 ans de collège et approfondir suffisamment...

    Celui-ci m'avait déjà fait de l’œil l'année dernière, je ne l'avais pas pris pensant que les "livres uniques" feraient leurs jobs... je n'ai pas été entièrement satisfaite, donc cette année, je sépare l'étude de la langue - qui aura sa propre période de leçons et d'exercices - de la littérature (même si, bien évidemment, on retrouve des questions d'EDL lors de l'étude des textes littéraires...)

    Ce que j'aime dans cet ouvrage : la progression est déjà indiquée par classe par un code couleur dans la marge pour les leçons et par un nombre d'étoiles pour les exercices ; la quantité d'exercices (il y a un large choix) ; le fait que les exercices soient classés par sous-titres : le jeune sait exactement de quoi traite chaque groupes d'exercices (à condition de lire le sous-titre sarcastic) ; les propositions de productions d'écrits pour chaque chapitre (que je vais probablement proposer d'une façon différente, peut-être dans un genre de cahier d'écrivain qui pourrait-être personnel dans le sens où je ne mettrai pas le nez dedans si mon jeune ne le souhaite pas... le but étant d'inciter à écrire).

    Je le complète par le livre du professeur pour deux raisons : les enfants sont plus autonomes (mon Grand apprécie) et il n'y a pas de crainte de jugement extérieur en cas d'erreur (la Puce apprécie, même si la crainte est infondée, la peur de l'erreur est très forte chez elle, j'espère l'aider de cette façon wink2). Bien évidemment, je suis toujours leurs travaux, et je vérifie toujours que la notion est bien acquise avant de passer à la suite... Pour certains chapitres (presque tous), il y a une évaluation finale proposée (avec le niveau de classe à laquelle elle correspond) et son corrigé; toutes partent d'un texte et sont plutôt intéressantes. Je ne me suis pas encore décidée sur la façon de m'en servir : en révisions en fin de l'année ; en début d'année prochaine ; au cours de l'année au fil des leçons vues ? je verrai...

    En tout cas, ils ont de quoi travailler he

    Myhal


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique